Un homme est aussi utile à une femme qu’une marée noire à un océan.

Je ne connais pas Anaïs Jeanneret mais j’ai lu sa biographie sur wikipédia.

Je suis allé la lire parce que je suis tombé sur cette photo qui a circulé l’an dernier sur Facebook.

Donc j’ai lu sa bio, pour en savoir plus sur elle.

Au départ, elle n’a pas grand-chose de différent de n’importe quelle petite fille qui nait dans le même milieu. Ça semble bien parti pour elle, le homme-père est cadre chez Simca et la femme-mère est monteuse dans le cinéma.

Son homme-père meurt quand elle a quatre ans, on sent que ça va devenir moins évident.  A quatre ans du jour au lendemain l’homme qui se faisait appeler papa disparait de son univers. On peut supposer que ça a laissé un manque, au moins pendant un temps.

Elle passe un bac de lettres parce qu’elle est une femme-fille bien et qu’avoir le bac c’est important pour femme-maman, et de lettres parce qu’elle est une femme-fille. C’est comme ça, elle n’échappera pas à la statistique.

En toute logique elle est inscrite dans une agence de mannequins depuis qu’elle a 15 ans.

En mars 1983 elle est photographiée par un homme et les photos sont retenues pour « la fille du mois » pour Playboy, un magazine pour hommes. En mars 1983 elle a 16 ans.

A 17 ans, elle a un rôle dans le film confus d’un homme où elle joue le rôle de la jeune Viviane qui finit par devenir l’objet du désir de l’homme-amant de sa femme-mère avec laquelle celui-ci a tué son homme-père[1]

Le succès du film fait qu’elle fait la couverture de Lui, l’autre magazine pour hommes, concurrent du premier.

[Pause parce que j’ai envie de vomir]

Ça tourne en boucle dans mon crâne, au-delà des simples mots : « A 4 ans elle perd son père et le confort financier qui va avec et à 17 ans elle a déjà été en page centrale de Playboy et en couverture de Lui. »

[Fin de la pause]

Donc à 17 ans, les hommes tournent autour d’Anaïs, elle est identifiée publiquement comme objet de désir.

Elle joue deux films, quelques téléfilms mais on sent bien que c’est mort. L’année d’avant elle a joué son premier rôle dans une pub pour une marque d’huile avec un homme-chanteur, sexiste-rigolard à la mode. Sa chanson s’intitule « marre de cette nana-là », il commence sa carrière lui-aussi.

Heureusement l’année d’après elle rencontre un homme-acteur et elle vit à ses crochets un moment.

Coup de bol, a 23 ans elle décroche le bingo. Mieux que le cadre supérieur de chez Simca, le PDG d’Antenne 2.

A partir de ce moment, elle tourne elle écrit, elle photographie, elle a des mômes.

Il meurt. C’est vraiment pénible cette façon que les hommes ont de disparaître comme ça, tout le temps dès que tout va bien pour elle !

Donc maintenant elle est avec Vincent, cet homme là il est dans le top 20 des fortunes en France. Même s’il meurt elle devrait rester à l’abri du besoin.

On peut penser ce qu’on veut d’Anaïs Jeanneret, mais elle a eu sa vie souillée très tôt par les hommes, ce n’est pas elle la responsable de son sort, ne lui reprochez-pas sa façon d’être avec eux, mais reprochez aux hommes d’en avoir fait ce qu’elle est.

 

 

[1] Péril en la Demeure :  « David Aurphet, un professeur de guitare vaguement paumé se voit sollicité pour donner des cours à Viviane Tombsthay la fille d’un couple très aisé. L’épouse, Julia, poursuit David de ses assiduités. Il succombe facilement. Le couple semble vivre un adultère banal lorsque David reçoit par la poste une cassette vidéo où sont enregistrés ses ébats intimes avec Julia. Il met dans la confidence Edwige qui possède un magnétoscope et habite une maison en vis-à-vis de la demeure des Tombsthay. Dans le même temps, David, victime d’un agresseur, doit son salut à un étrange tueur à gages, Daniel Forest. Celui-ci avoue que sa mission consiste à éliminer Graham Thombsthay et à s’emparer de précieux microfilms. En outre, il met David en garde contre Julia et lui confie un revolver. En l’absence de son mari, Julia invite son amant à son domicile. David arrive. Surprise : Graham est là pour le tuer. David utilise son revolver, Graham s’écroule. Julia conseille à David de disparaître et il trouve refuge chez Edwige. Celle-ci lui montre avec un enregistrement vidéo que c’est Julia qui a tué Graham. Abasourdi, David rentre chez lui où il trouve Daniel, arme au poing. David le tue, cache le cadavre et usurpe son identité avant de partir à la recherche de Viviane. »

 

 

Publicités