David est mort à Bangkok.

Il n’est pas mort d’une overdose dans un quelconque bordel de Patpong. Les putes, ce n’était pas son truc, il voyageait en solitaire (dans une ville où il n’y avait pas de place pour se garer).
Il n’est pas mort non plus, oublié de tous, dans une chambre d’hôtel sordide, camé jusqu‘aux yeux. Non, il logeait à l’hôtel de luxe Nai Lert Park.

Il n’est pas mort en faisant une démonstration de kung-fu à de vieux touristes allemands et bataves qui visitant Chang-Maï avaient décidé de profiter de l’excursion à la roseraie, suivie d’un repas et d’une représentation de danses typiques et de combats de boxe thaï. Non, il y a longtemps que le kung-fu c’était plus son truc. Il était en Thaïlande pour le tournage d’un film ; «Strech», un film sur les étirements donc.

Il s’est donc entrainé pour ce tournage. D’abord des étirements des orteils, le matin au réveil en sortant du lit. Puis ceux des bras et de la machoire, en dégustant son chocolat chaud-tartine confiture, dans la salle de déjeuner devant les clients ravis de partager un instant de réalité avec une vedette telle qu’en elle-même : En peignoir rose, mal rasé et puant de la gueule à cause de la biture et des clopes de la veille.

Puis il est retourné dans sa chambre pour se préparer pour la scène du jour.

« Tiens ! » se dit-il « je vais m’étirer encore un peu ». Là les informations nous manquent. Toujours est-il qu’il a certainement voulu s’étirer complètement le torse.

Ça on en est sûr, puisqu’on l’a retrouvé bien étiré, mais tout mort dans sa penderie : Une corde était attachée autour de son cou et une autre à son organe sexuel, et les deux étaient reliées ensemble et accrochées à la penderie

Publicités